Détermination :
Membre MycoDB - Se connecter





Recherche sur MycoDB


Il y a un seul champignon qui correspond à votre recherche :


Szczepkamyces campestris (Quelet) Zmitrovich (2018) Noms francais : Polypore champetre
Synonymes : Trametes campestris Quelet (1872), Memoires de la Societe d'Emulation de Montbeliard, serie 2, 5, p. 286(271) (Basionyme)
Antrodia campestris (Quelet) P. Karsten (1879), Meddelanden af societas pro fauna et flora fennica, 5, p. 40
Coriolellus campestris (Quelet) Bondartsev (1953), Bracket Fungi Europ. USSR & Caucasus, p. 515
Dichomitus campestris (Quelet) Domanski & Orlicz (1966), Acta Societatis botanicorum poloniae, 35, p. 627
Polyporus campestris(Quelet) Krieglsteiner (1999), Beitrage zur kenntnis der pilze mitteleuropas, 12, p. 51
Favolus campestris (Quelet) Zmitrovich (2001), Mycena (Minsk St Petersburg), 1(1), p. 92
Szczepkamyces campestris (Quelet) Zmitrovich (2018), Folia cryptogamica Petropolitana, Sankt Peterburg, 6, p. 52 (nom actuel)

References : BK 2 350 ; Marchand 3 256 ; Phillips p. 235 ; Cetto 6 2520 ; Julich 2 p. 350 ; BG p. 597 ; E.P. 1 p. 238 fig. 113
Groupe : Polypores
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Polyporales / Polyporaceae
Chapeau/Fructification : Receptacle 30-150-(200) mm de longueur, toujours resupine, pulvine, convexe, circulaire ou ovale, puis aplani et confluent, pale, puis fauve ochrace. Marge obtuse, etroite et sterile au debut, puis peu a peu recouverte de tubes, glabre ou a peine pubescente, concolore, enfin brun noiratre. Epaisseur variable de 5 a 15 mm.
Lames/Pores : Irreguliers, arrondis-anguleux, 0,3-1,5 mm de diametre, 1 a 2 par mm, oblongs vers les bords, pales, jaunissants, puis caramel et plus fonce avec l'age. Tubes 3-10 mm de long, stratifies en 2-6 couches, les dissepiments epais chez le jeune, puis minces sur l'adulte. Sporee blanche.
Chair : Mince, compacte, charnue-subereuse, puis dure et rigide, blanchatre ou couleur bois clair, enfin jaune de buis puis brunissante. Odeur faible, saveur amere.
Habitat : Sur branches et troncs morts de feuillus, en particulier, Corylus, Alnus, Quercus, egalement sur Acer, Carpinus, Castanea, Cratageus, Fagus, Fraxinus, Juglans, Populus, Prunus, Ulmus, ... Perenne. Tout au long de l'annee. Rare. Pourriture blanche.
Spores : Ellipsoides, cylindracees, lisses, a paroi mince, hyaline, non amyloide et contenu granulaire grossier, 10-13-16-(19) x 3,5-4,5-(5,5) µm. Apicule peu distinct. Basides clavees, 20-25-(35) x 6-7-(10) µm, 2-4 sterigmates. Pas de cystide. Dimitique : (1) - Hyphes generatrices a parois minces, a contenu granuleux, larges de 2-4 µm, cloisonnees, bouclees. ( 2 ) - Hyphes squelettiques ramifiees, a parois epaisses, enchevetrees en trame dense, larges de 2-6-(8) µm.
Comestibilite : Sans interet



Pour vous accompagner lors de vos sorties mycologiques, MycoDB vous recommande les guides suivants :


                       

Les accessoires indispensables pour la cueillette :